Imprimer  

Motivation au travail

Inscrivez-vous à notre atelier gratuit

La formule gagnante lorsque l’on est face à un problème tel que l’absentéisme est d’analyser la motivation au travail et les valeurs des individus concernés avant de critiquer ou de condamner leurs actes. Ce principe peut sembler évident, mais si une personne n’est pas au courant que son absence est un manque au bon déroulement d’une journée dans l’entreprise, elle ne sera pas nécessairement motivée à y être tous les jours.

Afin de pouvoir régler ce type de problèmes, il faut absolument être ouvert aux changements. Il faut être prêt à écouter ses employés et tenter sincèrement d’apporter des changements, qui sont facilement réalisables. Lorsque vos employés sont régulièrement absents pour des raisons obscures, cela cache souvent une insatisfaction. Il faut donc être prêt à aller rencontrer ces employés et tenter de trouver qu’elle est la source de cette insatisfaction. Ensuite, si les circonstances le permettent, vous pourrez simplement apporter des petites modifications aux processus actuels. Lorsque l’employé sentira que vous avez fait un effort pour lui, il sera beaucoup plus enclin à faire des efforts pour vous, souvent sans même que vous n’ayez à le demander. C’est la loi du retour d’ascenseur.

Il est aussi essentiel de comprendre que l’absentéisme est lié directement au manque de motivation au travail et au manque d’engagement envers l’entreprise.

Si l’employé n’a jamais de nouveau défi et qu’on ne lui donne pas la chance de se démarquer, il risque fortement de perdre sa motivation et il pourrait devenir un employé-zombie ou un de ces cas d’absentéisme. Autant que possible, trouvez leurs des défis qui leur plairont et qui développeront leur sens de l’autonomie et de la responsabilité. Si l’employé sent que vous lui faites réellement confiance, il ne voudra surtout pas vous décevoir, il donnera ainisi le meilleur de lui-même.

Souvent dans les entreprises, les employés ne se sentent pas indispensables ni importants. La raison de ces sentiments est simple, personne ne leur a accordé d’importance et/ou ils ne se sont pas assez souvent fait félicités pour leurs accomplissements. La base, lorsqu’on souhaite réellement que l’absentéisme diminue, est qu’il faut être sincère dans la reconnaissance des bons coups et faire preuvre de l’appréciation envers nos employés. Pour un cadre, cela signifie de connaître le prénom de tous les employés de son département et même ceux des autres départements. Il faut aussi s’intéresser aux passions et à quelques faits cocasses de la vie de ses employés et s’en servir lors de discussions informelles. Il faut surtout être capable de reconnaître les points forts de chacun et pouvoir en tirer le plein potentiel.

Voici un exemple simple de motivation au travail pour illustrer le précédent point: si Simon est doué dans la conception et la mise en page de documents de présentation destinés aux clients, donnez lui le titre officiel ou non officiel de responsable de la préparation des présentations. Ainsi en l’encourageant dans cette voie, vous développerez en lui une passion et une assiduité puisqu’il ne voudra pas manquer à son nouveau titre d’expert en présentation client.

Si cette notion simple est correctement appliquée vous obtiendrez sans nul doutes, ce qu’on appelle, le respect voir même l’admiration de vos employés. Pour qu’un employé s’intéresse sincèrement à la mission et aux objectifs de l'entreprise, il faut qu'elle (en l’occurrence, les supérieurs) soit intéressée sincèrement aux membres de son équipe.

En jouant avec la flexibilité des horaires et la possibilité de faire du télétravail, vous pourrez aussi récolter des points de sympathie qui vous aideront à éliminer peu à peu l’absentéisme.

L’ambiance en milieu de travail est devenu un facteur déterminant dans la vie des salariés et leurs motivation au travail. Il faut faire le plus d’efforts possible pour adopter des attitudes positives et encourageantes. Lorsque les temps sont plus difficiles, il faut se concentrer sur le potentiel des mois à venir et en profiter pour revoir ce qui pourrait causer problème dans la gestion interne de l’entreprise. Une technique intéressante à adopter lors de moments plus tranquilles et/ou plus difficiles, serait de prendre une heure avec son équipe le vendredi matin pour faire un brainstorming sur les solutions qui pourraient palier aux problèmes. Souvent de cette façon vos employés ressortiront des points importants auxquels vous n’aviez pas pensés ou que vous aviez oubliés. Par la même occasion, les employés sentiront qu’ils font réellement parti des décisions de l’entreprise, ce qui est primordial si vous souhaitez qu’ils vous donnent leur 110%.

Les valeurs ont changés aux cours des 20 dernières années, la satisfaction de l’individu passe avant celle de la compagnie. Auparavant, on pouvait traiter les employés comme on le souhaitait et ils restaient souvent en poste, maintenant s’ils se rendent compte qu’ils sont exploités, intimidés ou harcelés, ils savent ou trouver les ressources nécessaires pour régler la situation. Il faut donc leur faire réaliser que le bénéfice de la compagnie est important pour eux et qu'il est dans leur intérêt de bien performer. Par contre, il faut être prêt à faire le compromis de fonctionner par récompense et non pas par conséquence. 

Les plus jeunes générations sont au courant que les entreprises d’aujourd’hui on plus besoin d’eux, qu’eux n’ont besoin des entreprises. Ce phénomène est du au vieillissement de la population qui laissera beaucoup de postes vacants dans nos entreprises. Il faut donc que ces dernières fassent un effort pour rendre leur personnel heureux, ainsi il deviendra performant et efficace.

Plusieurs compagnies ont adopté un nouveau type de gestion, plus moderne, pour répondre aux besoins de leurs employés. Il est archaïque de penser que l’on peut gérer les nouvelles générations comme on gérait la génération des baby-boomers. Les nouveaux employés sont beaucoup plus informer par rapport aux tendances de gestions et aux avantages qu’offre les différentes compagnies. Une entreprise qui n’adapte pas sa gestion et qui continue de croire qu’on peut gérer par la crainte et les menaces ne fera pas long feu dans le monde compétitif qu’est le nôtre. Les entreprises les plus performantes du Québec et du monde ont déjà compris ce phénomène et sont devenus des leaders dans la gestion du changement et de l’efficacité.

Le processus peut sembler long et complexe à instaurer, mais il faut comprendre les bienfaits que vous en retirerez. Les employés seront plus motivés donc plus motivants, ils donneront leur maximum et arriveront avec des idées souvent oubliées ou mise de coté qui vous permettront de performer au-delà de vos attentes. Vous arriverez à des résultats surprenants et l’ambiance du bureau se détendra peu à peu, ce qui rendra le travail plus plaisant dans votre entreprise.



 

6363 Trans-Canada Hwy. Suite #221, Montreal, Quebec H4T-1Z9, CA
P:514 747 3381 ext 125

Suivez-nous sur

 
© 2016 Dale Carnegie & Associates, Inc.. Tous droits réservés.
Conception et développement du site Web par Americaneagle.com